Les enjeux actuels de la prévention du sida - Espace P…

Les enjeux actuels de la prévention du sida

An cas de traitement d'une personne séropositive, le VIH ne se transmet pas...

Les données de recherche sur le traitement comme outil de prévention s’accumulent depuis de nombreuses années et ont pris un tournant en 2016. En effet, toutes les données disponibles confirment qu’une personne séropositive sous traitement antirétroviral qui atteint une charge virale indétectable de manière durable ne transmet pas le VIH (virus du sida) à ses partenaires sexuels. En effet, huit ans après « l’avis suisse » qui affirmait déjà cela, il n’y toujours pas eu de démonstration de cas de contamination sous traitement antirétroviral, que ce soit dans la pratique clinique ou au travers d’études. En juillet 2016, les auteurs des deux grandes études de référence (PARTNER et HPTN052) ont publié les résultats finaux révélant zéro cas de transmission du virus du sida parmi les partenaires sexuels séro-différents lorsque la personne vivant avec le VIH suivait un traitement antirétroviral efficace et qu’elle avait atteint une charge virale indétectable[1].

De plus, les bienfaits de l’initiation précoce du traitement du VIH sur la qualité de vie des patients ont également été démontrés. Les personnes qui commencent le traitement le plus tôt possible après avoir contracté le virus du sida peuvent vivre plus longtemps en bonne santé et sont moins susceptibles de souffrir d’affections liées au VIH ou d’autres problèmes de santé graves.

Enfin, plusieurs études montrent que les personnes séropositives adoptent majoritairement des comportements de protection vis-à-vis d’elles-mêmes et de leurs partenaires lorsqu’elles connaissent leur statut sérologique[2]. Une part importante des nouvelles infections au VIH sont d’ailleurs transmises par des personnes non diagnostiquées.

 

I = I (pour « Indétectable égale Intransmissible ») est le nouveau message de prévention

Il est capital de traduire les données scientifiques dans un message de prévention simple. Le 3 février dernier, plusieurs acteurs internationaux ont co-signé la Déclaration de consensus de la campagne pour l’accès à la prévention[3]. Communiquer auprès du grand public et des populations directement concernées qu’une charge virale indétectable empêche la transmission du VIH est aujourd’hui essentiel pour faire reculer l’épidémie et les discriminations.

En résumé, faites-vous dépister pour le sida régulièrement (une fois par an ou en cas de prise de risque 6 semaines après la prise de risque). En cas de résultat positif, une prise en charge médicale rapide vous permettra d’atteindre une charge virale indétectable dans le sang et les secrétions et vous ne serez alors plus contagieux.

[1] Source : http://www.catie.ca/fr/nouvellescatie/2016-09-06/risque-negligeable-les-resultats-les-plus-recents-deux-etudes-continuent-m

[2] Source : Marks et al., 2005, autres

[3] Source : https://www.preventionaccess.org/

Le cœur de l’argumentaire stratégique repose sur ceci  :

« The majority of PLHIV, medical providers and those potentially at risk of acquiring HIV are not aware of the extent to which successful treatment prevents HIV transmission. Much of the messaging about HIV transmission risk is based on outdated research and is influenced by agency or funding restraints and politics which perpetuate sex-negativity, HIV-related stigma and discrimination. »

« It is important that PLHIV, their intimate partners and their healthcare providers have accurate information about risks of sexual transmission of HIV from those successfully on ART. »

« At the same time, it is important to recognize that many PLHIV may not be in a position to reach an undetectable status because of factors limiting treatment access (e.g., inadequate health systems, poverty, racism, denial, stigma, discrimination, and criminalization), pre-existing ART treatment resulting in resistance or ART toxicities. Some may choose not to be treated or may not be ready to start treatment. »

« Understanding that successful ART prevents transmission can help reduce HIV-related stigma and encourage PLHIV to initiate and adhere to a successful treatment regimen. »