Je suis travailleur/euse du sexe - Espace P…

Click here to visit our pages in English and other languages Vous êtes un travailleur du sexe

Vous êtes travailleur/euse du sexe et vous désirez en savoir plus sur Espace P… et profiter de nos conseils sur la vaccination, la législation, la prévention ou demander le passage d’une équipe.

Infos Utiles

  1. Quel est le cadre légal de la prostitution ?

    Au niveau national

    En Belgique, la prostitution n’est pas une infraction, il est donc parfaitement légal de se prostituer. Et comme le proxénétisme est interdit, la prostitution ne peut pas s’exercer en tant qu’employée. Vous devez donc vous inscrire comme indépendant(e), payer des lois sociales et des impôts.

    L’achat de services sexuels ne constitue pas une infraction si la personne est consentante et majeure. Certaines communes tentent toutefois de lutter de manière très large contre le racolage en s’attaquant notamment aux clients que ce soit par des règlements ou des intimidations policières.

    Attention, les manifestations contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs sont poursuivies (par exemple : nudité en vitrine, provocation d’un ralentissement des voitures, etc. )

    Les interdictions principales sont les suivantes (articles 380 et suivants du Code Pénal) :

    – Le proxénétisme (il y a proxénétisme dès qu’une personne se prostitue sous l’autorité d’un tiers, même si elle est consentante et déclarée sous contrat de travail)

    – Le racolage (c’est à dire l’action, dans un lieu public, de provoquer une personne à la débauche par paroles, gestes ou signes).

    – La publicité pour les offres de services à caractère sexuel (en pratique, ceci est largement toléré,)

    – Le proxénétisme immobilier (c’est-à-dire le fait de percevoir un loyer « anormal » en raison de l’activité de prostitution exercée dans le bien loué. Le caractère anormal du profit est à l’appréciation du juge. On peut donc, tout à fait légalement, proposer un bien en location en vue de la prostitution, mais attention au loyer qui ne devra pas être excessif. Si vous avez un doute, adressez-vous au Parquet de votre région, ils sauront vous donner des pistes pour évaluer à partir de combien un loyer constitue un profit anormal.

    La notion de proxénétisme est définie dans le Code pénal de la manière suivante :

    1° quiconque aura embauché, entraîné, détourné ou retenu en vue de la prostitution, même de son consentement, une personne majeure ;
    2° quiconque aura tenu une maison de prostitution ;
    3° quiconque aura vendu, loué ou mis à disposition aux fins de la prostitution des chambres ou tout autre local dans le but de réaliser un profit anormal ;
    4° quiconque aura, de quelque manière que ce soit, exploité la prostitution d’autrui.

     

    On parlera de proxénétisme aggravé lorsque l’auteur de l’infraction :

    1° fait usage de violence, menaces, manœuvres frauduleuses ou d’une forme quelconque de contrainte ;
    2° abuse de la situation particulièrement vulnérable d’une personne en raison de sa situation administrative illégale ou précaire, d’un état de grossesse, d’une maladie, d’une infirmité ou d’une déficience physique ou mentale ;
    3° ou lorsque des mineurs de moins de 16 ans sont impliqués. La peine sera encore plus lourde si le mineur à moins de 14ans. (Corruption des mineurs art. 379)

     

    Au niveau local :

    La loi belge confie aux communes, sous l’autorité du Bourgmestre, la responsabilité de gérer l’ordre public sur leur territoire.

    • Dans certaines communes, on chasse les personnes prostituées de rue et leurs clients
    • En cas de trouble de l’ordre public, les communes peuvent sanctionner ou fermer des établissements où s’exerce la prostitution.
    • Certaines communes taxent les lieux de prostitution.

     

    Pour plus d’information :

    Lisez le chapitre VI du Code Pénal intitulé : De la corruption de la jeunesse et de la prostitution, soit les articles 379 à 382.

  2. Vous êtes victime d'exploitation ?

    Quelqu’un essaie de vous contrôler, de vous asservir, de vous séquestrer.
    On vous a retiré votre passeport. On vous conseille/oblige à utiliser une fausse identité, voire les papiers que quelqu’un d’autre.

    On vous oblige à travailler ou à faire des choses que vous ne voulez pas faire (par exemple, sodomie, fellation ou relation sans capote, etc.). On vous pousse à vous mettre en danger

    On vous menace, vous ou vos proches, pour vous obliger à faire ce que vous ne voulez pas faire ou pour vous empêcher de parler.

    Vous subissez des violences physiques ou psychologiques (coups,viols, insultes, humiliations, menaces, privation de nourriture ou de temps libre, etc.)

    Vous êtes coupée du monde ou enfermée.

    On vous oblige à vivre dans la misère, par exemple à dormir sur le sol où vous travaillez.

    On vous drogue ou on abuse de votre besoin de drogue.

    Vous travaillez sans repos ni salaire.

    Si tel est le cas, prenez contact immédiatement avec la police des mœurs de votre région ou avec le 112. Vous pouvez également prendre contact avec une des associations spécialisées dans l’aide aux victimes de la traite des êtres humains  :

    Sürya : 2, rue Rouveroy 4000 Liège 32 (0)4 232 40 30

    Pag-Asa : 16B rue des Alexiens 1000 Bruxelles +32 (0)2 511 64 64

    Payöke : 4 Leguit, 2000 Antwerpen +32 (0)3 201 16 90

Bon à savoir

Quelques messages de santé

Texte de Cécile

Nos services

Nos services sociaux

Espace P… dispose d’une équipe d’éducateurs et d’assistants sociaux formés à toutes les questions que vous vous posez à propos de la prostitution. Pour un service de qualité, nous vous recevons sur rendez-vous. Vous pouvez également bien entendu

Voici un petit aperçu des actions pour lesquelles nous pouvons vous fournir un soutien, un accompagnement ou une assistance plus poussée :

– S’inscrire comme indépendante

– Se mettre en ordre de mutuelle

– Déposer plainte

– Trouver un avocat pro deo quand on n’a pas beaucoup de revenus

– Remplir une déclaration d’impôts

– Se remettre en ordre quand on est dépassé par les factures ou la paperasse

– Chercher une formation

– Chercher un logement

-Se former à l’auto-défense

– Chercher un accompagnement psychologique

– Reprendre contact avec sa famille

– Obtenir un certificat de défichage auprès de la police

– Se mettre en ordre par rapport aux exigences policières/communales

– Trouver des solutions pour mieux gérer son argent

– Etc…

Nos services médicaux

Espace P… dispose d’une équipe de médecin spécialisés dans les questions de prévention liée aux spécificités des métiers du sexe. Toutes nos interventions sont anonymes et gratuites et se passent dans le respect absolu du secret médical. Nous avons d’ailleurs développé un important programme de vaccination contre l’hépatite B, de frottis de dépistage du cancer du col de l’utérus et de dépistage des IST (infections sexuellement transmissibles).

Pourquoi et quand faire un frottis ?

Le frottis permet de dépister les stades précurseurs au cancer du col de l’utérus. En effet, au début de la maladie, aucun symptôme n’est visible, seules des cellules anormales sont présentes au niveau du col de l’utérus. Il est important de réaliser un frottis régulière- ment car un diagnostic précoce permet d’éviter le cancer du col.

Qu’est-ce qu’un frottis ?

Un frottis est un examen gynécologique qui permet de récolter des cellules du col de l’utérus à l’aide d’une petite brosse spéciale. Ce prélèvement est ensuite envoyé en laboratoire afin d’être analysé. Le frottis peut être idéalement réalisé tous les ans. Le cancer du col est, dans la majorité des cas, lié à une infection par un virus : le papillomavirus ou HPV. L’infection par ce virus est favorisée par une vie sexuelle précoce ou la multiplication des partenaires. Le préservatif ne protège pas à 100% contre le papillomavirus étant donné que le H.P.V. peut se transmettre par les caresses sexuelles. Cet examen vous est proposé de manière anonyme et gratuite. Il peut également être réalisé à votre demande par votre médecin ou par votre gynécologue.

Dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles

Le SIDA, la syphilis et les hépatites B et C peuvent être dépistés grâce à une prise de sang. Le dépistage de la chlamydia et du gonocoque se fait par un frottis vaginal ou une prise d’urine.
Ces tests peuvent être idéalement réalisés tous les ans. En cas de prise de risque il est recommandé de faire un test.

Vaccination contre l’hépatite B

L’hépatite B est une maladie du foie très contagieuse. Elle touche une personne sur dix !
Cette maladie se transmet lors de rapports sexuels (sperme, sécrétions vaginales), par le sang et la salive. En vous faisant vacciner, vous êtes protégé à vie.

Comment se faire vacciner ‘

Il s’agit d’abord de faire une prise de sang pour savoir si vous êtes déjà immunisé contre l’hépatite B.

Si ce n’est pas le cas, le médecin peut vous proposer ce qui suit :

– 1ère injection

– 2ème injection 1 mois après

– 3ème injection 3 mois après la 2ème

Au minimum un mois après la 3ème injection, une prise de sang est effectuée afin de contrôler l’efficience du vaccin.

Espace P peut également vous proposer des stratégies pour éviter les prises de risques auxquelles vous incitent certains clients.

Demander le passage d’une équipe

Via le formulaire ci-joint, vous pouvez demander le passage d’une équipe d’Espace P… afin de demander un vaccin ou de lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet

Documents à télécharger