Je suis travailleur/euse social/e -

Vous êtes un/e travailleur/euse social/e

Vous êtes un/e travailleur/euse social/e, en exercice ou aux études, et vous souhaitez avoir plus d'informations sur les travailleurs du sexe ou sur les actions d'Espace P... Voici notre rapport moral en synthèse.

Notre projet médical subsidié par l'INAMI

  1. Les contacts

    1.1 Nombre de travailleurs du sexe vus et nombre de consultations – critère 1
    En 2019, Espace P… a suivi 1076 travailleurs du sexe (1105 en 2018) repartis sur sept antennes différentes en Communauté française (à Bruxelles, Liège, Namur, Mons, Charleroi, Arlon et Tournai).
    Pour ces 1076 travailleurs du sexe, 2779 consultations médicales (2828 en 2018) ont eu lieu en présence de nos médecins partenaires durant la période mentionnée.
    2,6 consultations médicales par TDS (en 2018 : 2,5 ; en 2017 :2,5) ont été effectuées en moyenne dans les différentes antennes.
    Peu de consultations médicales par téléphone ont été effectuées, et n’ont donc pas été comptabilisées.
    Rem : Dans le cadre d’une collaboration avec l’asbl « Pasop » sur la chaussée d’Amour (le territoire de Saint Trond), 91(103 en 2018) travailleurs du sexe ont été vus (8,5%) et 137 (179 en 2018) consultations médicales (4,7%) ont été effectuées conjointement (ces chiffres sont compris dans les chiffres totaux).

    1.2 Nouveaux contacts /anciens contacts
    Les travailleurs du sexe connus ont été inclus dans le programme avant le 01 janvier 2019.
    48% des TDS rencontrés en 2019 étaient des nouveaux contacts (51% en 2018, 53% en 2017).
    Année 2019 Nombre de travailleurs
    Nouveaux travailleurs du sexe 519
    Travailleurs du sexe connus 557
    Total 1076

    1.3 Lieu de rencontre
    La plupart des travailleurs du sexe ont été suivis sur leur lieu de travail.
    35% travaillaient en bar (en 2017 : 34%) °
    34,5% en privé (en 2017 : 33%)
    13,3% en rue (en 2017 : 13%)
    13,7% en vitrine (en 2017 : 15%)

  2. Les données socio-économiques

    2.1 Répartition selon âge - critère 2
    Age moyen : 33 ans (33 ans en 2018)
    La personne la plus jeune : 19 ans (18 ans en 2018)
    La personne la plus âgée : 67 ans (71 ans en 2018)

    2.2 Répartition selon le sexe – critère 4
    Répartition selon les sexes Absolu Pourcents
    Femmes 1028 95,54%
    Hommes 10 0,92%
    Transgenres 38 3,53%
    Total N : 1076 100%
    2.3 Répartition des travailleurs sexuels selon la nationalité – critère 3
    Les personnes prostituées de nationalité belge constituent 22% des personnes suivies médicalement par Espace P… (22,5% en 2018, 24% en 2017), et 78% sont donc des TDS migrantes.
    A Bruxelles, 28,5% des travailleurs du sexe sont originaires de l’Afrique Sub-Saharienne (32% en 2018), 24% d’Europe de l’EST (25% en 2018, 30% en 2017) et seulement 12% des travailleurs du sexe ont la nationalité belge.
    A Arlon, presque la totalité des personnes vues sont d’origine étrangère (seulement 1 personne belge). Depuis 2018, une majorité des TDS proviennent d’Amérique latine (en 2017 : d’Europe de l’Est//en 2016 : égale proportion Europe de l’Ouest, Europe de l’Est et Amérique Latine. //en 2014, 70% d’origine de l’Europe de l’Est //en 2012 : 50% d’origine d’Amérique Latine)
    Les migrantes constituent 87% des contacts à Bruxelles (90% de 2018 à 2014 et 80% en 2013) et 64% de nos contacts au total en région wallonne. (77% en 2018).

  3. La couverture médico-sociale

    3.1 Les travailleurs du sexe ont-ils un médecin traitant et un gynécologue ? (Critère 5 et 6)
    1076(n) -144(pas de données) =932
    92% n’ont soit pas de MT ou n’est pas au courant de l’activité (87,6%, 92% en 2016 et 2017, 89% en 2015, 88% en 2014 et 2013)
    Pour ces 92% TDS, il est nécessaire que le médecin d’Espace P… propose son service médical.

    3.2 La couverture sociale – critère 7
    Nous avons demandé à 66% (65% en 2018) des travailleurs sexuels rencontrés s’ils bénéficiaient de la sécurité sociale. Pour les personnes dont nous connaissons la couverture sociale (n= 715), 56% (60% en 2018, 63% en 2017, 66% en 2016, 59% en 2015 et 2014 // 52% en 2013) ne sont pas en ordre d’assurabilité sociale. Notre service social tente de remédier à cette réalité en réorientant les personnes vers les Relais Santé (en région wallonne), les CPAS (pour l’Aide Médicale Urgente) et les services sociaux des mutuelles.

  4. Epidémiologie

    4.1 Les analyses des IST – critères 9
    Pour chaque nouveau travailleur rencontré, une prise de sang est proposée afin de déterminer l’immunité pour l’hépatite B. Selon les risques rencontrés dans les derniers mois, des analyses pour d’autres IST (voir tableau) sont proposées. Les résultats de cette prise de sang sont transmis au travailleur lors d’une prochaine visite sur le terrain ou lors d’un rendez-vous à la permanence. Sur le total des prises de sang et des frottis bactériologiques gynécologiques effectués (cfr tableau ci-dessous) : 75% des résultats ont été remis aux TDS (74% en 2018).

    3% des personnes est porteur d’AgHbs et donc porteur d’une hépatite B active (idem en 2018 et 2017).
    10 personnes en 2019 ont présenté des Ac AntiHCV positifs à la biologie (soit 1,8% de prévalence contre 1,6% en 2018 et 1% en 2017).
    3 nouveaux diagnostics HIV positif ont été dépisté en 2019 (0,4% sur le total des prises de sang effectuées) (0.9% en 2018 ; 0,8% en 2017 et 0,1% en 2016).
    14(1,8%) personnes dépistées ont nécessité un traitement contre la syphilis.(0.7% en 2018 ;0,5% en 2016 et 2017).
    1,3%des personnes testées ont un dépistagepositifpour le gonocoque(1,9% en 2018; 1,7% en 2017; 1,9% en 2016).

    Dans l'ensemble, nous pouvons remarquer qu'excepté la syphilis qui montre une certaine recrudescence (0,5% en 2017 à 1,8% en 2019), les chiffres restent stables au sein de notre population cible, bien qu'ils restent plus élevés que dans la population générale.

    Chez 9% des femmes ayant bénéficié d’un dépistage anatomopathologique ou bactériologique, un gardnerella a été dépisté et chez 5% une candidose, pour lesquelles un traitement a été prescrit. Pour 58% de nos suivis médicaux, des conseils d’hygiène vaginale ont été donnés.

    4.2 Le dépistage de cancer de col.
    Chez 20,5% des travailleurs du sexe qui ont bénéficié d’un frottis, une lésion cellulaire a été détectée (21% en 2018).

  5. La vaccination

    Pour chaque personne avec un taux de AcHbs <10, un schéma de vaccination est proposé. Le schéma appliqué est 0-1-4 mois. 197 personnes ont reçu au moins un vaccin entre janvier et décembre 2019. Au total 309 vaccins ont été distribués. (337 en 2018 ;347 en 2017 ;421 en 2016).

  6. 6. Le suivi médical et administratif – critère 10 et critère 11

    Au niveau médical, Espace P… est surtout spécialisé dans la prévention des IST, la vaccination contre l’hépatite B, les conseils et l’accès aux contraceptifs (171 prescriptions) et depuis quelques années, le dépistage du cancer du col de l’utérus.
    Suivant la situation sociale et médicale du travailleur du sexe, le médecin d’Espace P… propose un traitement de certaines IST (syphilis, chlamydia, gonorrhée, gardnerella, mycose, trichomonas, …) ou réoriente vers le réseau.
    − HIV : Les personnes chez qui on détecte une infection VIH sont référées vers le Centre de Référence spécialisé (infectiologie) le plus proche.
    − Les personnes avec une dysplasie de col, de type HSIL sont référées vers un gynécologue.
    Pour les personnes avec une lésion cellulaire de type ASCUS et LSIL, un contrôle est proposé par Espace P… dans 6 mois à 1 an, ou renvoyé directement vers un gynécologue.
    − Hépatite B active : renvoi vers le médecin généraliste et/ou hépatologue
    − Hépatite C : renvoi vers le médecin généraliste et/ou hépatologue et le réseau Hépatite C.

    Au cours de l’année 2019, 290 traitements relatifs aux pathologies découvertes en dépistage ont été prescrits (cfr ci-dessous). 75 renvois vers des médecins spécialistes ont été effectués, 1630 conseils médicaux (prévention, hygiène, etc.) ont été donnés. 7 accompagnements vers IVG et 5 suivis de grossesse.

Notre Programme de Promotion de la Santé en milieu de prostitution en région bruxelloise.

  1. ACTION 1 : Travail de proximité auprès des travailleurs du sexe et des exploitants de lieux de prostitution en région bruxelloise

    Neuf travailleurs sociaux se répartissent les différents territoires (subsides Cocof Promotion Santé/CASG/Maribel/PPU Schaerbeek/ Cocof Cohésion sociale).
    -Réalisation d’une nouvelle enquête Santé auprès des TDS en région bruxelloise en français, anglais, espagnol, portugais, roumain, bulgare et albanais. Recueil de données sociales et comportementales.
    -Organisation de cours de FLE et d’alphabétisation à Espace P… (subside PPU Schaerbeek).
    Le travail de rue à Yzer a eu lieu chaque mardi soir jusqu’à minuit et tous les jeudis après-midi. Une permanence a été organisée à l’Hôtel Studio Europe trois fois par mois, deux fois en journée et une fois en soirée. Espace P… s’est déplacé avec des bénévoles de Médecins du Monde avenue Louise deux soirées/mois. Le travail dans les salons rue d’Aerschot et dans les carrées de Saint Josse-ten-Noode et Schaerbeek a eu lieu une fois par semaine en journée et une fois par semaine en soirée. Un travailleur et un médecin se sont déplacés 6 heures par semaine dans les privés. 23 cours de FLE ont été organisés et 5 cours d’alphabétisation.
    -Environ 7500 contacts avec 2500 TDS ont été enregistrés par l’ensemble de nos travailleurs bruxellois.
    -+-800 Infos sur la contraception ont été délivrées.
    -32 questionnaires santé ont été remplis.
    -8 TDS nigérianes ont participé aux cours de FLE et d’alphabétisation.

    Action(s) non prévue(s) initialement :
    -Organisation d’une rencontre avec MDM + visite du centre de santé Athéna : 6 TDS.
    -Organisation d’une rencontre avec un juriste du CIRE à Espace P… sur le thème du permis de séjour (subside PPU Schaerbeek) : 15 TDS présents.
    -Organisation de 2 animations avec Lire et Ecrire : 8 TDS présentes.
    -Organisation de 2 réunions avec un nouvel avocat dans le cadre du suivi de nos actions en justice contre les taxes (subside CASG): 23 TDS présentes et 8 propriétaires.

    Ajustement(s) éventuel(s): Au vu de l’année écoulée, envisagez-vous de modifier les actions de votre projet pour les années suivantes ? les modifications suivantes sont envisagées (Expliquez) : - Nos messages de prévention s’adapteront en fonction des résultats de l’enquête Santé à partir de 2020. -La fréquence du travail de proximité en soirée va diminuer pour des raisons financières à partir de 2020 (obligation de payer un sursalaire après 20h non pris en compte par le subside CASG).

  2. ACTION 2 : Prévention sur internet.

    1.2. ACTION 2 : Prévention sur internet.
    - Gestion des échanges sur Facebook. Partenariat avec la Plateforme Prévention Sida et Sida SOS pour la promotion des campagnes de prévention des IST.
    -Réorientation des garçons vers www.info4escorts (site en plusieurs langues géré par Alias et Boy’s Project) et des migrant(e )s vers www.zanzu.be.
    -Consultation des sites de rencontres pour recruter de nouveaux privés.
    -Diffusion de messages de prévention sur Quartier Rouge.Nous avons fortement intensifié notre présence sur Quartier Rouge : développement de 3 permanences chat/semaine (3h/semaine au total).
    -Notre site www.espacep.be a été mis à jour et de nombreuses illustrations réalisées par Jean Bourguignon facilitent désormais la compréhension des messages de prévention des IST.
    Le site fait le lien avec le portail de l’action sociale de la RW, les sites infor-jeunes.be, allocations-études.cfwb.be, STOP Prostitution étudiante, info4escorts.be et un site bulgare d’aide aux victimes TEH. Il présente nos services en français et en anglais. 55 000 visites ont été recensées en 2019 soit 6 fois plus que les années précédentes.
    -4770 visites du site www.info4escorts (pour les hommes qui se prostituent) ont été recensées en 9 mois en 2019 dont 4752 nouvelles visites et 847 visites bruxelloises. La baisse du nombre de visites s’explique par le fait que le site a été mis hors service 3 mois pour permettre une amélioration de sa présentation.
    -150 TDS exerçant en privé ont été rencontrés grâce à internet en 2019.
    -Entre le 1/1/2019 et le 30/12/2019 nos communications via Facebook ont porté sur : -la cystite
    -l’auto-test HIV
    -la gratuité des contraceptifs jusqu’à 25 ans
    -diffusion de la campagne de dépistage des IST de SIDA’SOS
    -diffusion du questionnaire d’évaluation de la campagne I=I de la PPS.
    -Promotion de notre participation à la Gay Pride 2019
    -Promotion du Festival SNAP (Sexworkers Narratives Arts and Politics)
    -Témoignage sur l’accompagnement sexuel
    -Promotion de la marche de lutte contre les violences faites aux femmes
    -Diffusion de la campagne contre la traite de Surya, Pagasa et Payoke
    -Diffusion du questionnaire Chem’sex de Alias
    -Promotion de l’action ruban blanc le 25 novembre
    -Info sur les 20km de Bruxelles de Julie pour Espace P…
    -Promotion de la BD Putains de vies de Muriel Douru
    -Promotion du Putain de Podcast de Loubna
    -Promotion du roman « Sub Rosa » de Amber Dawn
    -Diffusion de la carte blanche de la féministe Irène Kaufer
    -Diffusion du memorandum d’UTSOPI
    -Promotion de la pièce de théâtre Paying for it au Théâtre National
    -Diffusion de l’article de la Libre Belgique « les tds se sentent de plus en plus
    en insécurité »
    -Diffusion de l’article du Vif « Quand le féminisme belge réduit au silence les
    tds »
    -Présentation de l’ouvrage de G. Absil et P. Govers « Emprises dans les
    prostitutions »

  3. ACTION 3 : Production d’outils de prévention adaptés en plusieurs langues

    -un nouveau questionnaire santé traduit en anglais, espagnol, portugais, roumain, albanais et bulgare, testé auprès de 2 TDS d’UTSOPI.
    -quatre nouvelles capsules vidéo en anglais, bulgare, polonais et albanais à l’intention des victimes de la traite des êtres humains (subside PPU Schaerbeek – partenariat avec le Gsara, Pag-asa et la police fédérale).L’outil a été testé auprès de TDS nigérianes et roumaines. Une formation a été donnée par Pag-asa afin de réfléchir aux meilleurs modes de diffusion.
    -un outil de sensibilisation sur la prostitution pour les étudiants des Hautes Ecoles et Universités a été réalisé en partenariat avec Sida’SOS.

  4. ACTION 4 : Organisation de consultations médicales gratuites délocalisées sur les lieux de prostitution

    Consultations médicales gratuites délocalisées sur les lieux de prostitution

  5. ACTION 5 : Actions spécifiques de renforcement des capacités pour la prévention des violences

    -Promotion du 0800/30 030 et des numéros d’appel 100, 101 et 112.
    -Promotion de la Journée Internationale de Lutte contre les Violences faites aux Travailleurs du Sexe le 17 décembre et de la Journée Mondiale pour les Droits des Femmes le 8 mars.
    -Pendant l’année, les travailleurs estiment avoir fait une septantaine d’interventions de prévention de la violence ou de l’exploitation (estimation de 1 à 2/semaine).
    -Trois accompagnements sociaux dans le cadre d’une problématique TEH ont été réalisés en 2019 en partenariat avec Pag-ASA.
    -Organisation d’une marche dans Bruxelles en partenariat avec UTSOPI le 17 décembre dans le cadre de la Journée Internationale de Lutte contre les Violences faites aux Travailleurs Sexuels. L’événement a été relayé dans la presse Il a attiré 80 personnes dont une dizaine de TDS. La plupart arboraient un parapluie rouge, symbole de leur combat porté au niveau international par l’ICRSE – International Committe on the Rights of Sex Workers.
    Action(s) non-prévue(s) initialement : -Une carte blanche d’UTSOPI a été cosignée par 20 associations.

  6. ACTION 6 : Actions spécifiques de RDR à l’intention des TDS usagers de drogues licites/illicites

    -Encore 4 personnes suivies à Espace P… par le docteur Boutefeu du RAT.
    -Plus de 130 réorientations pour une problématique assuétude en un an (estimation de 3/semaine). 2 injectrices en rue ravitaillées en seringues. Les autres s’approvisionnent au Clip.

  7. ACTION 7 : Sensibilisation des clients

    -Valorisation des témoignages des TDS via des brochures, des capsules audio, des capsules vidéos, des expos, des pièces de théâtre, la participation à des débats télévisés et sur notre site www.espacep.be.
    -Interventions sur Youpie.net, site de clients.
    -Participation à la concertation avec le réseau EVRAS pour promouvoir l’EVRAS dans les écoles.
    -Participation à la réalisation de la prochaine campagne de dépistage en concertation avec la Plateforme Prévention Sida.
    -Trois jours de stand au Festival de l’Erotisme. Moins de monde que d’habitude. 3500 préservatifs distribués.
    -Un stand le 1er décembre en partenariat avec la Plateforme au Dockx à Schaerbeek. 1000 préservatifs distribués Peu de visiteurs.

  8. ACTION 8 : Sensibilisation des professionnels de la santé, de l’action sociale et de la police

    –Environ 800 étudiants sensibilisés.
    -Participation à des réunions de concertation avec la FBPS, le CPAM, Sida SOS, la Plateforme Prévention Sida, le CAL, le RAT, MDM, UTSOPI, Alias, Amnesty International, Pag-asa, le CETIM. + Plateforme Prostitution de Schaerbeek avec la police.

Notre Programme de Promotion de la Santé subsidié par l'AViQ.

  1. Stratégie 1 : Travail de proximité auprès des personnes prostituées et des exploitants des lieux de prostitution

    Nombre de contacts avec les TDS en 2019
    Liège 892
    Seraing 168
    Ans 185
    Total pour la province de Liège : 1245
    Namur 812
    Total pour la province de Namur : 812
    Arlon 195
    Athus 419
    Total pour la province du Luxembourg: 614
    Charleroi 2521
    Mons 315
    Tournai 303
    Total pour la province du Hainaut : 3139

    Total RW 5810

    Nombre de TDS rencontrés en 2019
    Liège 201
    Seraing 44
    Ans 79
    Total pour la province de Liège : 324
    Namur 146
    Total pour la province de Namur : 146
    Arlon 61
    Athus 113
    Total pour la province du Luxembourg : 174
    Charleroi 172
    Mons 103
    Tournai 71
    Total pour la province du Hainaut : 346

    Total RW 990

  2. Stratégie 2 : Prévention sur internet

    Facebook :
    Nous communiquons chaque semaine avec 1231 amis sur Facebook : information sur l’actualité prostitutionnelle, échanges de points de vue, promotion de nos actions.

    Le site www.espacep.be:
    Notre site www.espacep.be a été mis à jour et de nombreuses illustrations réalisées par Jean Bourguignon facilitent désormais la compréhension des messages de prévention des IST. Le site diffuse désormais de l’info sur :
    -les IST (lien avec « Dépistés, la série sur les IST » de la Plateforme Prévention Sida)
    -les délais à respecter avant un dépistage des IST
    -le TPE
    -la pilule du lendemain
    -les différents modes de contraception
    -le cadre légal en matière de prostitution
    -le statut de travailleur salarié, indépendant, associé actif
    -les centres spécialisés dans l’aide aux victimes de la traite des êtres humains
    -le 0800/30 030 pour les victimes de violence conjugale
    Le site fait le lien avec le portail de l’action sociale de la RW, les sites infor-jeunes.be, allocations-études.cfwb.be, STOP Prostitution étudiante, info4escorts.be et un site bulgare d’aide aux victimes TEH.
    Il présente nos services en français et en anglais.

    Le site spécialisé pour les hommes www.info4escorts:
    Géré en partenariat avec Boys Project (Anvers), Alias (Bruxelles), Ghapro (Anvers) et Icar (Liège) dans le cadre du Belgian Network Male Prostitution (BNMP) le site www.info4escorts.be a reçu 10.238 visites en 2018. Calcul 2019 en cours.

    La consultation des sites de rencontre :
    Entre le 1/1/2019 et le 31/12/2019, nos équipes wallonnes ont rencontré 221 personnes exerçant la prostitution en privé grâce à leurs contacts sur Quartier Rouge, Sexy.be, Lili.be, Vivastreet.be, Belswing.be, Quicherchetrouve.be et Youpie.net.

  3. Stratégie 3 : Production d’outils de prévention adaptés en plusieurs langues

    Nouveaux outils 2019 :

    -le calendrier d’Espace P… « Putophobie ? Espace P… 30 ans de combat » réalisé en partenariat avec Jean Bourguignon et Yakana
    -le memorandum d’UTSOPI
    -un outil de sensibilisation sur la prostitution pour les étudiants des Hautes Ecoles et Universités (partenariat avec Sida’SOS).
    -un nouveau questionnaire santé traduit en anglais, espagnol, roumain, albanais et bulgare.
    -4 capsules vidéo sur la problématique de la traite des êtres humains en anglais, roumain, bulgare et albanais (subside PPU schaerbeekois – Partenariat avec le Gsara/ Pag-ASA/Police).
    -La promotion du dépistage IST/cancer du col et de la vaccination contre l’hépatite B se fait via une brochure traduite en 9 langues.

  4. Stratégie 4 : Organisation de consultations médicales gratuites délocalisées sur les lieux de prostitution (subside AVIQ et subside INAMI)

    En RW, nos travailleurs sociaux ont organisé les tournées de 10 médecins partenaires sur différents lieux de prostitution (subside INAMI).

     

    575 TDS ont été dépistés par Espace P… en 2019 en région wallonne (488 en 2017 et 584 en 2018). 4469 actes médicaux ont été recensés lors de 1449 consultations. Il y a eu 2,5 consultations/TDS en moyenne.

  5. Stratégie 5 : Actions spécifiques de renforcement des capacités du public pour la prévention des violences

    Journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleurs du sexe le 17 décembre :
    Participation à la marche namuroise et présentation de notre expo « bustes ». 150 visiteurs recensés.

    Journée internationale pour les droits des femmes le 8 mars:
    Expo bustes à Arlon et diffusion de capsules audio au BPS22 à Charleroi.

    Lutte contre la violence conjugale :
    -Accompagnement des victimes qui portent plainte.
    -Promotion puis participation à la manifestation du 25 novembre à Bruxelles.
    -Promotion du numéro d’appel d’urgence 0800/30 030 via des affiches accrochées dans nos locaux. Promotion des numéros d’appel 100, 101 et 112 (brochure et site www.espacep.be).
    -Présentation du programme DPO (Détection des violences – Prise en charge et Orientation des victimes) et des Pôles de ressources spécialisés en violences conjugales et intrafamiliales en Wallonie par la FLCPF en novembre.
    -A Namur, participation à la Plateforme provinciale « violence conjugale ».
    -A Arlon, partenariat avec la Province du Luxembourg, Service Égalité des Chances – Axe Violence.

    Lutte contre la traite des êtres humains:
    -En 2019 : lien avec la Bulgarian National Human Trafficking Hotline 00 359 800 20 100 via le site www.espacep.be.
    -Réalisation de 4 capsules vidéo sur la problématique de la traite des êtres humains en anglais, roumain, bulgare et albanais en cours (subside PPU schaerbeekois – Partenariat avec le Gsara/ Pag-ASA/Police).
    -A Namur et Arlon, participation à la Plateforme Traite des Etres Humains avec la police et le Parquet. A Mons, contacts avec le service TEH de la police par mails et téléphone. A Charleroi, contacts avec la TEH dans le cadre des réunions d’évaluation du règlement communal interdisant la prostitution de rue.
    -Accompagnement de 3 victimes TEH en 2019, une guinéenne, une roumaine et un turc.

    Lutte contre les violences policières :
    A Liège, dépôt d’une plainte au Comité P (Police des Polices) en 2018 afin de dénoncer les agissements d’un agent envers les personnes prostituées de rue : recueil et transmission de 10 témoignages.
    La lutte contre la violence constituait 5,7 % de nos démarches sociales en Wallonie en 2019 (141 actions relevées).

  6. Stratégie 6 : Actions spécifiques de réduction des risques à l’intention des usagers de drogues licites/illicites

    Nous tenons les brochures de Modus Vivendi à disposition des TDS ainsi que des kits sniff.
    Nous réorientons les TDS UDI vers les comptoirs d’échanges de seringues et vers les Opérations Boule de Neige de Modus Vivendi.
    Nos travailleurs sociaux facilitent l’accès aux soins lorsque la personne est demandeuse.
    139 interventions concernant une problématique assuétude ont été comptabilisées par les travailleurs wallons en 2019.

  7. Stratégie 7 : Sensibilisation des clients

    -Participation à la réalisation de la nouvelle campagne de prévention des IST de la Plateforme Prévention Sida (Partenariat 2019 en cours).
    -Participation à l’émission Libres Ensemble de la RTBF avec Renaud Maes en avril.

    -Exposition de bustes et témoignages à Hers-Virton.
    -Stand à l’Erotix World à Mons en juin: distribution d’outils de sensibilisation à +-150 personnes (Partenariat PPS).
    -Char à la Pride 2019 en partenariat avec Alias, Utsopi et Icar. Distribution d’un flyer présentant le réseau BNMP et de matériel de prévention (préservatifs et lubrifiants).
    -Stand de prévention du sida au Festival « Envie d’Amour » de Namur pour le public des personnes handicapées.
    -Participation à la concertation avec le réseau EVRAS pour promouvoir l’EVRAS dans les écoles y compris d’enseignement spécialisé.

  8. Stratégie 8 : Sensibilisation des professionnels de la santé/action sociale/ police

    En 2019, participation à des réunions de concertation avec Sida’SOS, le Collectif Santé de Mons, le Service Prévention Assuétudes de Mons, la Plateforme Evras de Liège, le Relais Santé de Charleroi, le Centre Sida-IST de Charleroi, le CLPS du Luxembourg, le Crilux, Médecins du Monde, le Comité de Pilotage et d’Appui Méthodologique des Stratégies Concertées de Prévention du Sida, le réseau BNMP, UTSOPI, les Relais Sociaux, le RWLP, le PF Willy Peers et la Fédération Wallonne de Promotion de la Santé. Réunions trimestrielles au sein de la sous-commission santé du Plan de Cohésion sociale de Mons et du PCS Aubange-Athus.

    Sensibilisation de 15 travailleurs du Relais Social de Charleroi en psychotraumatologie en avril 2019.

    Sensibilisation de 80 étudiants à Namur dans le cadre d’une journée EVRAS menée en collaboration avec SIDA’SOS.

    Nombre de séances d’information données
    Liège/Seraing/Ans 12
    Namur 10
    Arlon 3
    Athus 6
    Charleroi 28
    Mons/Tournai 46

    Total RW 105

    A Namur, participation au comité de réflexion sur l’accompagnement sexuel et au Comité de Pilotage du Centre de Ressources Handicaps et Sexualités.

    A Charleroi et Liège, participation à deux rencontres de la FDSS sur la thématique travail social et prostitution en partenariat avec Entre2 Wallonie, UTSOPI, ALIAS et ICAR Liège.

  9. Stratégie 9 : Plaidoyer politique contre la criminalisation du travail du sexe

    Participation aux réunions d’évaluation du règlement communal interdisant la prostitution de rue à Charleroi en présence de la nouvelle échevine de l’Egalité des chances et d’un représentant du bourgmestre.

    Rencontre avec le bourgmestre et les riverains de Lives-sur-Meuse dans le cadre d’un conflit de voisinage avec trois bars.

  10. Stratégie 10 : Organisation d’ateliers d’évaluation formative

    En 2019 :

    Formation de tous les travailleurs à l’encodage des données médicales, sociales et comportementales récoltées sur le terrain (base INAMI, base Opale, base COBATEST).

    Mise à jour de notre questionnaire santé en vue de la nouvelle enquête santé qui débute auprès de 200 TDS et de la mise à jour de notre programme de promotion de la santé prévue pour 2021-2023.

    30h d’évaluation formative ont été consacrées à la prévention du burn out de nos travailleurs sociaux en collaboration avec l’asbl PSDD (Promotion Santé et Développement Durable). Cela nous a permis de faire le point à 27 travailleurs sur notre projet de service, nos valeurs, notre vision, notre organigramme, notre dynamique de communication en groupe et le mode de partage des mails entre les travailleurs. Trois ateliers furent consacrés aux violences institutionnelles, aux difficultés de séparer vie professionnelle et vie privée et aux indices de burnout. Les nombreuses récoltes de données imposées aux travailleurs engendrent des frustrations chez certains qui y voient une évolution certaine de notre société vers une déshumanisation.

    Intervisions concernant le suivi de certains bénéficiaires prévues lors des réunions interéquipes.

Notre Programme d'Action Sociale Globale à Bruxelles

  1. Le travail de terrain

    Le travail de terrain à Yser a été troublé par les politiques mises en place par la commune de 1000 BXL en termes de gestion de l’activité de la prostitution de rue. La politique répressive mise en place fait fuir le public et ouvre la porte vers l’exploitation et la clandestinité. La répression policière sans possibilité de dialogue ferme toute opportunité à une concertation entre les acteurs de terrain et les décideurs politiques.
    Nous avons favorisé le dialogue avec la section police des mœurs de la commune de 1000 BXL afin de relayer les difficultés rencontrées par nos publics.

  2. Partenariat MDM et avenue Louise :

    Le travail avenue Louise porte ses fruits et la régularité mensuelle sur le terrain nous a permis de réaliser des accompagnements sociaux et médicaux. La difficulté est liée aux horaires d’été. En effet, les travailleuses du sexe sortent lorsqu’il fait sombre et quand il y a moins d’activité à l’avenue Louise. En été, les horaires de notre public se décalent fortement. Elles commencent à travailler vers 22H30/23H ce qui est difficile pour notre travailleuse car elle doit alors décaler ses heures de soirée.

  3. Déplacement des personnes ayant des problèmes d’assuétudes

    Pour lutter contre la consommation de stupéfiants en rue, la police a effectué de nombreux contrôles dans le quartier Ribaucourt. Ces actions ont eu pour effet un déplacement des consommateurs vers le quartier de prostitution à Yser.
    Le mélange de publics a entraîné une tension manifeste et des actes de violences régulières entre dealers et consommateurs. Les travailleur.se.s du sexe de rue d’Yser ont remarqué une baisse de la clientèle suite à l’arrivée du public toxicomane.
    Les travailleurs sociaux ont très souvent assisté à des scènes de violence, d’agressivité entre usagers.
    Ce sentiment d’insécurité et constat de tensions sont des freins à une qualité de travail sur le terrain. Sur le terrain nous avons accentué le travail de sensibilisation et de prévention des violences auprès de notre public. La collaboration avec les associations en assuétude (Transit, Dunes, Diogène asbl) qui sont sur le même terrain a été accrue.

Notre Programme d'Action Sociale Globale en Wallonie

  1. Lieu de la première rencontre de l’année

    60% sur le terrain 17% au bureau 16% au téléphone 7% via un autre media (mail, Fb)

  2. Profil des demandes

    Besoin de matériel de prévention : environ 2000 distributions gratuites de préservatifs et 200 ventes répertoriées en RW en 2019.
    Besoin d’une consultation de médecine préventive : 1445 consultations médicales répertoriées en RW en 2019
    Problème administratif : 794
    Problème financier : 486
    Recherche info s/ droits et devoirs des TDS : 405
    Problème de logement : 378
    Recherche de formation ou d’emploi : 148
    Problème de violence : 141
    Problème d’assuétude : 139


  3. Nouvelles activités collectives en 2019 en RW

    -exposition de bustes à Hers-Virton en mars 2019 et à Namur en octobre 2019  ;

    -diffusion de capsules audio sur la thématique « quitter la prostitution » au BPS22 à Charleroi en mars 2019 ;

    -activités d’art thérapie à Athus ;

    -goûter de chandeleur, activité de jardinage et  sortie théâtre à Liège ;

    -partenariat avec le collectif de théâtre « La brute » pour réaliser la pièce « Paying for it » à Liège;

    -char lors de la Pride 2019 en partenariat avec Alias et Boys Project